Sélectionner une page

Accompagnement à la gouvernance partagée grâce aux outils collaboratifs : choisir les outils adaptés et les mettre en œuvre pour accompagner son projet et ses pratiques.

(co)Animation de formations dans le domaine de la gouvernance partagée et de l’intelligence collective. Ateliers pour la prise en main des outils collaboratifs dans le respect des pratiques (communication bienveillante..)

 

Conseil en informatique responsable : respecter l’humain et l’environnement, inscrire sa démarche informatique dans une démarche de développement durable.

Prendre soin de l’utilisateur, au delà des besoins informatiques classiques : pas de gratuité de façade, respect de la vie privée, prévention de la sur-connexion et de l’infobésité.

 

Promouvoir des solutions libres, open source et promouvoir les « communs » (creative commons…), les standards ouverts.

Mettre en œuvre la transparence et la communication responsable : authentique, mesurée et bidirectionnelle.

Sélectionner et promouvoir des hébergeurs responsables, ou vous accompagner vers l’auto-hébergement.

L’informatique responsable est l’affaire de tous !

Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion :

  • le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité
  • l’idée que notre société et ses technologies imposent des limitations à l’environnement sur sa capacité à répondre aux besoins actuels et à venir.

Lire la suite

Le collaboratif en open source, aujourd’hui, c’est possible !

Passionné par le travail collaboratif depuis les années 1990 (on parlait de groupware à l’époque), j’ai expérimenté de nombreux environnements dédiés à ce nouveau mode de fonctionnement, et à chaque fois, mes clients me renvoyaient le même feedback : le concept est intéressant mais les outils ne sont pas ergonomiques et c’est trop compliqué de changer nos méthodes de travail (tout passait par l’échange de documents via la messagerie ou au mieux en partage de fichiers).

Lire la suite